Création pour l’Opéra  » Les mille endormis » du festival d’Art Lyrique d’Aix en Provence juillet 2019

D’après un conte politique qui raconte que mille Palestiniens sont emprisonnés et empêchent leurs geôliers Israéliens de dormir.

Jérusalem avec sa mosquée et le mur des lamentations y sont représentés avec des clins d’oeil aux oeuvres de Banksy qui ont été faites là bas dans l’espoir d’un rapprochement pacificateur et de personnages qui rêvent et volent comme Chagall de confession juive. ( Gouache et feuilles d’or)  IMG_20190621_172356300 cm x 165 cm

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s